Les grandes lignes de l’histoire du poker

l’histoire du poker

Malgré l’ancienneté des jeux de cartes et la diversité des appellations qui variaient d’une nation à l’autre, le mot “poker” lui est récent. Il est dérivé du mot français «poque» ou de celui anglais «poke».

Le poker a traversé les temps pour se développer en Amérique

Le jeu de cartes appelé «poker» remonte en son développement au 19ème siècle. Ce développement passe par une première phase pendant laquelle il était un jeu de tricheurs sur les bateaux à vapeurs du Mississipi. C’était un jeu interdit et ceux qui s’y donnent étaient pourchassés des grandes villes. Puis viendra par la suite la phase du jeu de cartes semblable à un «sport» à juste titre par ce qu’il représente d’ambiance, de festivités mais aussi de gros capitaux et de médiatisation, de professionnels et de célébrités de tous horizons.

Les nouvelles technologies prendront la relève du l’expansion et feront du poker ce qu’il est de nos jours, un jeu pratiqué par des millions de joueurs à travers la planète à l’aide de logiciels et d’écrans interposés.

Les historiens favorisent que les jeux de cartes sont apportés par les migrants venus de l’Europe. Les millions d’européens qui affluaient vers la nouvelle-Orléans ont contribué au développement de ce jeu. Ils en faisaient un moyen à la fois de rester en contact avec leurs origines et de se rapprocher les uns des autres dans un milieu à découvrir par tous.

Les mouvements de migration d’est en ouest, que l’ont appelle communément la conquête de l’ouest,  vont apporter leur contribution à l’expansion du poker.

Le poker jeu de colons voyageurs sur le Mississipi

La traversée du Mississipi du nord au sud vers la Nouvelle-Orléans à bord de gros bateaux libérait le temps des voyageurs qui s’occupaient par le jeu. C’est ce qui favorise l’ouverture de plusieurs établissements de jeu sur les bateaux ou casinos flottants. Le nombre de ces établissements de jeu en 1820 s’élevait à 400.

C’est l’ambiance du jeu collectif créée par le confinement de grands nombres de personnes sur les bateaux et la longue durée de la traversée du Mississipi du nord vers le sud qui vont favoriser l’évolution des règles et des types de poker : le jeu de 52 cartes viendra au milieu du 19ème en remplacement à celui de 20 ou 25 cartes et les règles du poker donnent lieu à une multitude de nouvelles variétés.

Le poker introduit dans l’Ouest américain pendant le Far West

La conquête de l’ouest par les colons européens et le gouvernement américain durant la première moitié du XIX siècle et la ruée vers la recherche de l’or joueront en la faveur de l’essor du poker sur tout l’ouest américain. L’arrivé dans cette zone du chemin de fer créera les conditions favorables à la richesse ce qui va dans l’intérêt du jeu de poker d’où la prolifération des saloons.

La guerre de sécession a joué quand à elle un rôle non négligeable par de nouvelles conditions au développement du poker. Les soldats du nord qui ne connaissaient pas les jeux développés entre temps dans le sud apporteront leurs contributions à la propagation du poker et en feront un jeu familial à leur retour après la fin de la guerre. Des nouvelles variétés et règles sont nées à cette époque : le draw poker, stud poker (la variante à cinq cartes)…

Le poker est retourné en Europe par les soldats américains libérateurs

La deuxième guerre mondiale qui fut pour les américains la première guerre à laquelle ils ont participé par des troupes au sol en Europe et ailleurs dans le monde était une belle occasion pour les soldats américains de propager leur culture et les jeux de cartes qu’ils distribuaient en nombre de millions au même titre que les chewing-gums et les morceaux de chocolat en faisaient partie.

Le retour du poker avec les soldats américain libérateurs, en a fait un jeu de modernité en Europe et en Asie et Las Vegas… en est la capitale mondiale de référence au monde et en Amérique toute entière malgré le fait que cette ville n’est fondée qu’en 1855 et que la première salle de poker y remonte à 1941 et le premier hôtel-casino, le «Flamingo», n’a vu le jouer qu’en 1946. La plupart des grands établissements de jeu ont été construits dans cette ville entre 1950 et 1960.