Poker un jeu qui profite des guerres

profite des guerres

Les majeures parties des facteurs qui ont contribué au développement du poker et de sa propagation dans tout le territoire américain depuis le 19 ème siècle sont liés aux guerres et mouvements des populations. De la conquête du Far West à la deuxième guerre mondiale en passant par la guerre civile américaine, le poker est toujours présent comme jeu de soldats et de conquérants.

Le sort du poker en l’ouest américain est lié au Far West

Le poker s’est introduit dans l’ouest de l’Amérique en accompagnant la conquête par les colons européens et le gouvernement américain durant la première moitié du XIX siècle.  La ruée vers la recherche de l’or et l’arrivé zone du chemin de fer créeront les conditions favorables à la richesse ce qui va dans l’intérêt du jeu de poker d’où la prolifération des saloons.

La guerre de sécession viendra à contribution par de nouvelles conditions au développement du poker. Les soldats du nord qui ignoraient les jeux développés entre temps dans le sud ramèneront le  poker et en feront un jeu familial après la fin de la guerre.

Le chemin du retour du poker en Europe avec la deuxième guerre

La deuxième guerre mondiale était pour les américains la première guerre à laquelle ils ont participé par des troupes au sol en Europe et ailleurs dans le monde. Leurs soldats ont profité de leurs déplacements pour  propager leur culture. Les jeux de cartes faisaient partie de cette culture et ils en distribuaient des millions au même temps que les chewing-gums et les morceaux de chocolat.

Le retour du poker en Europe avec les soldats américain libérateurs, en a fait un jeu de modernité. Partout dans le monde le nom de la ville de Las Vegas représente celui de la capitale mondiale du poker. Cette ville n’est pourtant fondée qu’en 1855 et la première salle de poker y remonte à 1941 et le premier hôtel-casino, le «Flamingo», n’a vu le jouer qu’en 1946.